Test Apple iPhone 13 Pro Max : plus gros, plus fort, plus polyvalent

Comment fonctionne le tableau des prix

Revenir au début

Résumé

Page – 9 produits A voir aussi : ou sont stockés les sms sous android.

Dossier technique / caractéristiques

Digne successeur de l’iPhone 12 Pro Max, l’iPhone 13 Pro Max sublime tout ce qui fait sa force. Il remporte une dalle avec mise à niveau adaptative 120 Hz, une très grosse batterie, ainsi que des modules photo de plus en plus performants.

Réglementé comme le rôle musical, Apple présente à la fin de chaque année sa nouvelle génération d’iPhone, scellée avec 13. Cependant, il n’y a pas de grande surprise, car des fuites s’écoulent des mois plus tôt et brouillent l’effet de surprise de l’annonce. Pour 2021, l’iPhone 13 Pro Max testé dans ces lignes gagne significativement une face avant revue grâce à une encoche réduite, une dalle mise à jour à 120 Hz, des modules photo bien plus grands ou encore une gamme bien mieux annoncée. Un écran avec suffisamment de capacités pour que les gens veuillent l’appeler iPhone 12S au lieu d’iPhone 13 ? C’est ce que nous allons voir…

Le nouveau géant Apple se lance à partir de 1259 € en 128 Go. Il faut compter 1379 € pour doubler le stockage, 1609 € pour 512 Go et enfin encore 1839 € pour avoir 1 To de stockage. C’est donc le modèle le plus haut de la firme, ce qui le place face à d’autres leaders du marché comme le Samsung Galaxy S21 Ultra, le Galaxy Z Fold 3 ou encore le Xiaomi Mi 11 Ultra.

À première vue, difficile de faire la différence entre l’iPhone 12 Pro Max et ce nouvel iPhone 13 Pro Max. Cependant, les deux modèles sont assez différents. Si l’esthétique ne change pas totalement (on retrouve le même design avec des bords rugueux, finition verre poli sur les bords et métal sur les côtés), ce 13 Pro Max est plus épais de 0,3 mm, mais aussi plus lourd de 12 g (240 g en le total). Un poids qui ne se fera pas vraiment sentir si vous venez d’un autre modèle Pro Max. En revanche, si vous avez un téléphone en dessous de la barre des 200 g, vous aurez besoin d’un temps réel pour vous ajuster.

Sur le devant, le principal changement est la taille de l’encoche qui est apparue avec l’iPhone X en 2017. Elle est réduite de 20 % et est donc plus petite que d’habitude. En contrepartie, il est un peu plus épais. Une réduction est possible en déplaçant le haut-parleur vers le haut de l’écran, près du bord supérieur. Cependant, bien que l’encoche soit plus étroite, Apple n’en a pas profité pour afficher plus d’informations à l’écran, comme une indication du pourcentage de batterie restant. Enfin, le taux d’occupation de la dalle est de 88 %.

La largeur de l’encoche est réduite de 20 %, mais elle gagne en hauteur.

La largeur de l’encoche est réduite de 20 %, mais elle gagne en hauteur.

A l’arrière, l’espace réservé à l’îlot photo prend un peu plus de place que l’an dernier. Le triptyque des modules est beaucoup plus grand pour assurer de meilleures capacités photographiques, que nous détaillons ci-dessous dans ce test. La largeur doit être élargie, car les coques de protection de l’iPhone 12 Pro Max ne seront pas compatibles avec ce nouveau modèle. Ce dos accueille également une nouvelle couleur : le bleu alpin qui remplace le bleu paisible en 2020.

L’iPhone 13 Pro Max par rapport à l’iPhone 13. On voit bien les différences de finition entre les deux modèles.

L’iPhone 13 Pro Max par rapport à l’iPhone 13. On voit bien les différences de finition entre les deux modèles.

Audio

Les boutons de tranche sont disposés de la manière habituelle sur un smartphone Apple. Ainsi, le côté droit s’adapte aux commandes de volume, au switch pour passer en mode vibreur, ainsi qu’à l’emplacement pour carte SIM. Le bouton de démarrage est sur le côté opposé. En bas se trouvent les microphones, un haut-parleur et ce joli port Lightning, qui résiste toujours aux iPhones.

Le mini-jack 3,5 mm a disparu des iPhones depuis l’iPhone 7. En Europe, on a encore la chance d’avoir des écouteurs Lightning avec tous les iPhones, mais on ne trouve aucune trace d’adaptateur permettant de brancher un mini-jack 3,5 mm. jack. à ce smartphone. Heureusement, les haut-parleurs sont parfaits pour regarder des séries, des films ou même écouter de la musique sans haut-parleur Bluetooth.

La dalle Oled évolue cette année avec les modèles Pro de l’iPhone 13. Ainsi, l’écran de 6,7 pouces de l’iPhone 13 Pro Max passe à la technologie LTPO (pour oxyde polycristallin basse température), ce qui porte le taux de rafraîchissement attendu à 120. Hz, adaptatif : appelé ProMotion to Apple. En plus de l’iPad Pro, l’iPhone 13 Pro dispose donc d’une mise à niveau d’écran variable entre 10 et 120 Hz, selon votre utilisation. Un vrai gain qui se ressent à l’usage, mais qui n’a pas autant d’effet que prévu puisque, même à 60 Hz, les générations précédentes d’iPhone offrent une fluidité déjà très agréable.

Le calibrage d’écran d’Apple est encore très bien maîtrisé, et bien entendu, l’iPhone 13 Pro Max n’échappe pas à cette règle. Avec nos sondes, nous avons enregistré un Delta E de 1 et une température de couleur de 6678 Kelvin. Deux valeurs proches de la perfection, et c’est tant mieux car il faut se rappeler que chez Apple il est impossible de modifier les paramètres de l’écran.

La luminosité maximale est l’une des meilleures que nous ayons vues sur un écran de smartphone. L’iPhone 13 Pro Max peut atteindre 1069 cd/m² et la réflectance a été mesurée à 44,6%. Deux valeurs qui garantissent une excellente lisibilité au soleil. Au minimum, la luminosité peut descendre à 0,1 cd/m² après être passé par les paramètres d’accessibilité pour désactiver le « point blanc ».

Comme d’habitude, la technologie Oled offre un taux de contraste presque infini ainsi qu’un temps de luminescence nul. Le délai tactile est de 32 ms.

Qui dit nouvel iPhone dit nouveau processeur. Cette année, l’iPhone 13 est équipé de la puce Apple A15 Bionic, qui succède donc à l’Apple A14 Bionic 2020. Toujours couplé à 6 Go de RAM, l’A15 dispose cette année de 6 cœurs logiques et de 5 cœurs. Graphiques – un de plus que dans les modèles de l’année dernière.

Il faut apprendre à connaître la chanson – nous n’arrivons toujours pas à obtenir un iPhone avec notre batterie de test habituelle, l’équivalent de ce que subissent les smartphones Android. Pourtant, l’Apple A15 rivalise sans effort contre un Snapdragon 888+, un Exynos 2100 ou encore un Kirin 9000, les trois SoC haut de gamme de 2021 dans l’écosystème Android.

Le processeur interne fonctionne vraiment de pair avec toute l’optimisation logicielle, et c’est ce qui rend les smartphones d’Apple si puissants. En maîtrisant sa puce de bout en bout, de la conception à la création, l’entreprise californienne peut se permettre d’offrir d’excellentes performances, qui continueront à l’être pendant 5 ou 6 ans facilement. Visiblement, évidemment, la différence entre l’A15 et l’A14 n’est pas assez importante pour se sentir à l’usage. En revanche, si vous passez d’un iPhone de génération précédente, sous la puce A10 ou A12, au 13 Pro Max, le gain se remarquera facilement.

Le volet photo évolue cette année sur tous les modèles d’iPhone 13. Les versions Pro comprennent toujours trois modules, mais cette année ils sont plus gros.

Module grand-angle

Nous avons consacré un article aux performances nocturnes des modules grand et ultra grand angle de cet iPhone 13 Pro Max. En effet, la plus grande ouverture de ces deux objectifs permet de capter plus de lumière et donc d’offrir de bien meilleures photos de nuit. Vous pouvez le voir ci-dessous :

Module ultra grand-angle

En journée, la prise de vue du 13 Pro Max est moins détaillée que celle offerte par le capteur 50 mégapixels d’un Xiaomi Mi 11 Ultra. Cependant, il faut reconnaître que le smartphone d’Apple parvient à offrir une bien meilleure image exposée et fidèle à la réalité.

Téléobjectif

Il en va de même pour la lumière du jour ultra grand-angle. L’iPhone offre moins de détails, mais surmonte ce problème en affichant une meilleure exposition. De plus, le halo lumineux est moins fort que sur le smartphone Xiaomi. A noter que la colorimétrie du grand angle et qui a tendance à être rouge sur le Mi 11 Ultra. Un « problème » récurrent dans les modèles du constructeur chinois.

Le téléobjectif du Mi 11 Ultra offrant un grossissement 5 fois, nous avons choisi de le comparer au Galaxy S21 Ultra, qui est un téléobjectif 3x, comme l’iPhone 13 Pro Max.

Le zoom 3x pendant la journée est correctement exposé, Apple préfère encore et encore une photo « plate » plutôt que des programmes trop chargés. En contrepartie, l’image est un peu moins définie que celle offerte par le Samsung Galaxy S21 Ultra.

Module frontal, mode portrait et vidéo

La nuit, dans les deux cas, le résultat est inutilisable. L’exercice de zoom par faible luminosité est assez difficile en soi et les smartphones qui le font peuvent se compter sur les doigts d’une main. Ici, gardez à l’esprit que le S21 Ultra offre une image mieux exposée que notre iPhone.

La caméra frontale ne change pas par rapport à l’édition précédente. On a trouvé un module de 12 mégapixels qui permet d’obtenir des selfies de bonne qualité, sans éblouir. Le mode portrait ne change pas non plus. La coupe est toujours d’aussi bonne qualité, même si l’appareil rencontre parfois quelques obstacles, notamment les cheveux longs ou bouclés. Le bokeh ne correspond toujours pas à ce que propose un Google Pixel par exemple, mais c’est très proche.

Dans la vidéo, ce modèle Pro Max peut filmer jusqu’à 4K à 60 ips. La stabilisation optique est présente dans les modules grand-angle et ultra-grand-angle, permettant de réaliser des vidéos qui ne scintillent pas. Depuis l’iPhone 12 Pro, les smartphones peuvent filmer en Dolby Vision jusqu’à 60 ips.

Un nouveau mode vidéo fait son apparition cette année. Appelé cinématique, il vous permet de commencer une prise de vue avec un flou à l’arrière et de mettre ce flou au premier plan. En effet, si on met deux thèmes (A et B) dans une vidéo, le mode Cinématique mettra d’abord en évidence le thème A et, dès qu’il baissera la tête ou se tournera vers le thème B, le focus sera fait. automatiquement dans ce dernier, vous pouvez évidemment le forcer pour aider un peu le logiciel. Le changement peut également être géré en post-production. Vous pouvez choisir quand vous voulez faire le changement, mais aussi changer l’ouverture de l’objectif. Pour l’instant, ce mode cinématique fonctionne bien lorsque les conditions d’éclairage sont bonnes et sur des visages humains. Dans les objets, c’est un peu plus compliqué. Nous pensons que la technologie en est encore à ses balbutiements ; il reste à voir si Apple sera en mesure de le modifier via de futures mises à jour.

L’écran de post-production en mode Cinématique, qui permet de changer la mise au point.

L’écran de post-production en mode Cinématique, qui permet de changer la mise au point.

Une autre capacité vidéo fournie avec cet iPhone 13 Pro Max, le format ProRes. Annoncé lors de la Keynote d’Apple en septembre 2021, ce n’est pas encore sur les smartphones. Apple évoque une « disponibilité prochaine », sans autre précision.

Le Model 13 Pro Max est le premier modèle d’iPhone à intégrer une batterie d’une capacité de plus de 4000 mAh (avec une précision de 4373 mAh). Une grosse batterie, commune à Android, qui permet à ce nouvel iPhone d’offrir 27 h 12 min d’utilisation, la plus longue autonomie jamais enregistrée sur un iPhone. Fini le temps où les smartphones Apple étaient installés par manque d’endurance. Les efforts d’Apple dans ce domaine depuis l’iPhone 11 sont remarquables.

Si l’autonomie est un problème résolu désormais, ce n’est pas vraiment le cas avec la recharge. Comme l’an dernier, le téléphone accepte une charge d’une puissance de 20 W. Si vous possédez un iPad récent, l’appareil fera l’affaire, car cette même puissance est disponible. Avec cet attirail, l’iPhone 13 Pro Max récupère 50% de la batterie en 30 minutes et toute son autonomie en 1 heure et 30 minutes. Ce qui est un peu long par rapport à ce que propose la concurrence, même en entrée de gamme.

A partir de 2020, la firme n’intègre plus aucune unité de charge ou câble avec ses iPhones. Par conséquent, nous devons nous fier à ceux que nous avons déjà à notre disposition ou les acheter séparément. Un parti pris qui peut être inconfortable, mais qui a déjà été adopté par Samsung, entre autres.

Points forts

Finitions et design élégants.

L’une des meilleures dalles Oled du marché (et compatible 120 Hz).

Puce A15 parmi les plus puissantes du marché.

Polyvalence photographique et vidéo.

Autonomie gargantuesque pour un iPhone.

5G et IP68.

Points faibles

Charge lente (et absence de bloc de charge).

Meilleur téléobjectif, mais toujours un peu en retrait des concurrents Android (surtout de nuit).

Pas un poids plume.

Conclusion

Les téléphones IP ne font pas partie des smartphones avec les meilleurs taux de réparabilité. L’iPhone 13 Pro Max gagne 0,1 point par rapport à son prédécesseur, car le démontage de certains de ses composants est un peu plus facile que l’an dernier. Pour le reste, il perd des points en raison des outils complexes nécessaires pour le démonter. Ses pièces détachées sont un peu chères par rapport au prix d’un nouveau smartphone, mais cet iPhone compense avec des informations logicielles et une assistance à distance complète.

Test Apple iPhone 13 Pro Max : plus gros, plus fort, plus polyvalent en video

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap